Japon : décès d'une journaliste télé après 159 heures supplémentaires - Télé 7 Jours

Au Japon, une reporter du nom de Miwa Sado, âgée de seulement 31 ans, est décédée en juillet 2013, retrouvée morte dans son lit, alors qu'elle avait effectué 159 heures de travail supplémentaires en un mois. La télévision japonaise l'a révélé ce ...

Elle décède après avoir travaillé 159 heures d'affilée - SFR NEWS

Selon The Japan Times, la mort de la journaliste "prouve les conditions de travail extrême endurées par les salariés japonais". En 2013, Miwa Sado, une journaliste japonaise de 31 ans, est morte d'une crise cardiaque. Quatre ans après, les causes ...

Résumé de la journée du 06 octobre 2017 - Romandie.com

La chaîne de télévision publique japonaise NHK s'est engagée à réformer ses habitudes de travail après avoir révélé qu'une de ses jeunes journalistes était morte d'un malaise cardiaque alors qu'elle venait d'accumuler 159 heures supplémentaires en un ...

Japon: NHK admet qu'une de ses journalistes est morte d'épuisement - BBC Afrique

La chaîne publique japonaise NHK a admis qu'une de ses jeunes journalistes était morte d'un malaise cardiaque alors qu'elle venait d'accumuler 159 heures supplémentaires en un mois. La télévision publique s'est engagée à réformer ses habitudes de ...

Japon : Une journaliste télé meurt après 159 heures supplémentaires - OZAP

Miwa Sado, une reporter de 31 ans, avait effectué 159 heures supplémentaires en un mois et avait été retrouvé morte dans son lit en juillet 2013. Ce vendredi, la chaîne de télévision japonaise du service public, NHK, a révélé la mort d'une journaliste ...

Japon : une journaliste meurt après avoir fait 159 heures sup' en un mois - Glamour

L'affaire remonte à 2013 mais a été rendue publique le 5 octobre 2017 sous la pression de la famille. Après avoir fait 159 heures supplémentaires en un mois, et avoir eu seulement deux jours de repos, Miwa Shado est décédée dans son lit d'une crise ...

Japon : Miwa Sado, journaliste, meurt après 159 heures sup' en un mois - Minutenews.fr

Le fléau s'appelle «karoshi» et signifie “mort au travail par surmenage”. En 2013, une jeune journaliste est morte d'un malaise cardiaque. Elle n'avait eu que deux journées de repos dans le mois qui a précédé son décès. Après qu'un missile venant de ...

Japon : décès d'une journaliste après 159 heures supplémentaires en un mois - LINFO.re

Une chaine de télé japonaise a reconnu qu'une de ses journalistes est morte après un mois de travail auquel s'ajoutent 159 heures supplémentaires. A lire également. Japon · journaliste · Japon : au moins trois blessés par un sanglier en furie · Japon ...

Mort d'une journaliste japonais après 159 heures sup': qu'est-ce que le "karoshi", la mort par excès de travail - France Soir

Travailler jusqu'à la mort, c'est ce qui arrive à certains salariés japonais. Le phénomène est appelé "karoshi" dans le pays et est mis en lumière avec le décès d'une jeune journaliste qui avait effectué 159 heures supplémentaires en un mois en 2016.

Une journaliste japonaise meurt après 159 heures sup' en un mois - Le Figaro

VIDÉO - Le Japon est un pays où le présentéisme tue. Un employé sur cinq travaille plus de 49 heures par semaine en moyenne. Plusieurs centaines de cas de burn-out mortels sont recensées chaque année. Le fléau «karoshi» - mort au travail par ...

Burn out mortel : elle décède après avoir fait 159 heures supplémentaires en un mois - LCI

TROP PLEIN - Quatre ans après le décès d'une jeune journaliste japonaise qui n'avait eu que deux jours de repos dans le mois qui a précédé sa mort, la chaîne de télévision qui l'employait a rendu publique l'affaire sous la pression de ses proches.

Une journaliste meurt après 159 heures sup en un mois — Japon - Le Camp des recrues

Un fléau baptisé le "karoshi", que l'on peu traduire par "mort au travail par surmenage", qu'a vécu une jeunes journaliste japonaise, morte suite à un malaise cardiaque causé par un sévère épuisement après 159 heures d'heures supplémentaires en un mois ...

Une Japonaise de 31 ans meurt d'avoir trop travaillé - 7sur7

Totalement surmenée, une journaliste japonaise est décédée après un mois de travail trop intense. Elle avait accumulé 159 heures d'heures supplémentaires en couvrant des élections poltiques à Tokyo. Miwa Sado, une Japonaise de 31 ans est décédée à ...

Japon: une journaliste meurt après 159 heures sup' en un mois - Sciences et Avenir

La chaîne de télévision publique japonaise NHK s'est excusée vendredi auprès des parents d'une de ses jeunes journalistes morte d'un malaise cardiaque alors qu'elle venait d'accumuler 159 heures supplémentaires en un mois. Miwa Sado, 31 ans, qui ...

Une journaliste japonaise meurt après 159 heures supplémentaires en un mois - BFMTV.COM

7,7% des employés japonais effectuent régulièrement plus de 20 heures supplémentaires par semaine. Photo d'illustration - KAZUHIRO NOGI / AFP. La jeune journaliste de 31 ans n'avait eu que deux jours de repos dans le mois qui a précédé sa mort.

Japon: Une entreprise reconnaît qu'une de ses salariées est morte après 159 heures sup' en un mois - 20minutes.fr

Miwa Sado n'avait eu que deux jours de repos au cours du mois qui a précédé sa mort. — Capture d'écran Youtube / ANN News. C'est une affaire qui date de 2013 mais qui vient seulement d'être révélée. Miwa Sado, 31 ans, une journaliste japonaise de 31 ...

Japon : une télé réagit quatre ans après la mort de sa journaliste aux 159 heures sup' - Le Parisien

Quatre ans après le décès d'une salariée qui avait accumulé des heures supplémentaires, la télévision NHK au Japon a décidé de prendre des mesures pour lutter contre le surmenage au travail. (Capture d'écran). 1/2 ...

Une journaliste japonaise de 31 ans meurt après 159 heures supplémentaires en un mois de travail - L'Obs

"Le travail, c'est la santé, ne rien faire, c'est la conserver", disait avec beaucoup de sagesse le chanteur Henri Salvador. Une maxime dont devrait s'inspirer les Japonnais, très mauvais élèves en matière de santé au travail. Dans le pays, un employé ...

Japon : une journaliste meurt après 159 heures supplémentaires en un mois - RTL.fr

La chaîne de télévision publique japonaise NHK, pour laquelle la jeune femme travaillait, s'est engagée à réformer ses habitudes de travail. Metro de Tokyo à la station Kasumigaseki. Marie Zafimehy. et AFP. Partager l'article. publié le 06/10/2017 à 12:02.

Drame Une journaliste japonaise meurt après 159 heures sup' en un mois - VSD

Miwa Sado avait couvert les élections de l'assemblée de Tokyo et les sénatoriales. En 30 jours, la jeune femme de 31 ans n'avait eu que 2 jours de repos. Miwa Sado couvrait l'actualité politique à Tokyo. Cette journaliste employée par la NHK, la chaine ...