Syrie : Washington et Paris n'exigent plus le départ de Bachar El-Assad - Le Figaro

Présenté hier comme une condition sine qua non à l'obtention d'un accord de paix, le sort du président syrien n'est plus «une priorité» pour les États-Unis et la France. Changement de stratégie à Paris et Washington. Jeudi, le secrétaire d'Etat ...et plus encore »

Genève - Syrie: les vraies négociations de paix n'ont pas encore commencé - L'Express

Genève - L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie a déclaré vendredi que des "progrès croissants" avaient été obtenus lors du cinquième round de pourparlers à Genève, mais a reconnu que les vraies négociations de paix n'avaient pas encore commencé.et plus encore »

Syrie: Donald Trump s'accommode officiellement de Bachar al-Assad - Franceinfo

GEOPOLIS -. Jusque là, sur la ligne d'Obama qui avait déclaré «il est temps que Bachar al-Assad s'en aille», Washington vient de changer de cap. Deux personnalités américaines l'ont exprimé officiellement en annonçant qu'un tel départ n'était plus une ...et plus encore »

«Quand Washington parle clairement, les Européens n'ont plus d'autre choix que de s'aligner» - RT en français

Les déclarations américaines concernant le président Bachar el-Assad ont eu un effet magique. Elles ont valeur de feu vert pour les Européens, incapables de penser et de décider par eux-mêmes, estime l'ancien ambassadeur de France, Michel Raimbaud.et plus encore »

Ayrault: il ne faut pas se focaliser sur Assad - Le Figaro

Le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault a estimé aujourd'hui qu'il ne fallait pas se focaliser sur le sort du président Bachar el-Assad pour tenter d'obtenir un accord de paix en Syrie. Les Etats-Unis ont reconnu hier ne plus faire du ...et plus encore »

A Genève, les pourparlers sur la Syrie n'avancent guère - Yahoo Actualités

L'opposition syrienne a accusé vendredi le "régime terroriste" de Bachar al Assad de refuser de débattre de la transition politique aux négociations intersyriennes qui ont repris depuis huit jours à Genève, sous l'égide de l'Onu. /Photo prise le 30 ...et plus encore »

Conflit syrien : la position américaine depuis 2011 - L'Orient-Le Jour

Le portrait du président syrien, Bachar el-Assad, à Damas. Photo d'archives. Louai Beshara/AFP. repère. De l'appel à chasser Bachar el-Assad du pouvoir aux déclarations de la nouvelle administration américaine, pour laquelle son départ n'est plus une ...et plus encore »

Jean-Marc Ayrault mange son chapeau et affirme qu'il ne faut plus se focaliser sur le départ d'Assad - RT en français

Le chef de la diplomatie française a estimé qu'il ne fallait pas se focaliser sur le sort du président syrien pour tenter d'obtenir un accord de paix en Syrie. Ce revirement s'opère au lendemain la prise de position américaine sur la question. «Si ...et plus encore »

Syrie : pourquoi les Etats-Unis acceptent le maintien au pouvoir de Bachar Al-Assad - Le Monde

L'administration Trump privilégie le combat contre les djihadistes au débat sur le sort à réserver au dictateur syrien. LE MONDE | 31.03.2017 à 10h58 • Mis à jour le 31.03.2017 à 12h29 | Par Benjamin Barthe (Beyrouth, correspondant) et Gilles Paris ...et plus encore »

Les pourparlers sur la Syrie entrent dans un rythme lent à Genève - Journal du Jura

Neuf jours de discussions sur la Syrie à Genève, marquées par des accusations entre les parties, n'auront pas permis d'avancée tangible. Moins pessimiste, l'émissaire de l'ONU exhorte à la patience, indispensable avant "la véritable négociation de paix".et plus encore »